tout savoir sur les oiseaux exotique becs crochu becs droits
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'oie rieuse

Aller en bas 
AuteurMessage
inséparables2119
moderateur
moderateur
avatar

Féminin Messages : 2824
Date d'inscription : 24/04/2009
Age : 48
Localisation : gironde

MessageSujet: l'oie rieuse   Lun 1 Fév - 0:08





Oie rieuse (Anser albifrons)


Famille : Anatidés
Taille : 65 à 78 cm
Poids : 1400 à 3300 g
Longévité : 18 ans


Identification : L'oie rieuse fait partie du groupe des oies grises au même titre que l'oie cendrée, l'oie des moissons ou l'oie à bec court.
Elle est immédiatement reconnaissable à son front blanc et aux grosses barres noires sur le dessous du corps. Autres signes particuliers, son bec rose, jaune ou orange selon la sous-espèce,son cou long, ses pattes palmées orange.
L'ensemble de son plumage gris-brun tranche avec sa poitrine claire et son ventre blanc uni.


Chant : L' Oie rieuse cacarde, criaille, siffle. Jacassement plus rapide et élevé que les autres oies. Un klick - klick, kou - liou qui ressemble parfois à un rire, ce qui lui a valu le nom d'oie rieuse.


Habitat : Son aire de nidification se situe au nord-est de la Russie, en Sibérie , au nord de l'Amérique du Nord et au Groenland.
Son aire d'hivernage est proche des côtes d'Europe Occidentale et Méridionale, du Proche-Orient, de la Caspienne.
En Amérique, elle se situe en Californie et au Texas, à proximité du golfe du Mexique.
Cette répartition détermine deux habitats bien distincts : en hiver, toundra avec végétation arbustive clairsemée et plans d'eau ; en été, prairies humides et étangs proches du littoral.


Comportements : Méfiante voire farouche pendant la période nuptiale, l'oie rieuse devient sociable après la nidification.
C'est un migrateur. A l'intérieur des troupes d'oies rieuses hivernantes, les familles restent généralement unies.
Ces flux migratoires peuvent être très importants : dans les années 80, on a compté jusqu'à 250 000 oies rieuses hivernantes le long des côtes de la Baltique et de la mer du Nord. Lorsque les hivers sont rigoureux, on rencontre un grand nombre de ces oiseaux dans le nord de la France.


Vol : Comme toutes les oies sauvages, leur vol est si puissant qu'elle franchit sans problème mers et montagnes lors des migrations.
Cou tendu, rangées en formation régulière, gardant la même distance de leur voisine et en léger décalage par rapport à celle qui la précède, elles traversent à grande hauteur de vastes étendues.
Leur vol dessine dans le ciel un V caractéristique. L'oiseau de tête étant celui qui fournit le plus d'effort est relayé régulièrement.


Nidification : Chez les oies rieuses, les couples sont stables et durables.
Le nid est assez rudimentaire, un simple creux garni de quelques débris végétaux.
Pas de colonies, les couples nichent isolément.
A la fin du mois de mai ou au début de juin, la femelle pond de 5 à 6 oeufs dont l'incubation dure de 27 à 28 jours.
Les oisons sont nidifuges comme ceux des autres ansériformes et prennent leur envol entre le quarantième et le quarante-troisième jour.


Régime : C'est un herbivore exclusif. L'oie rieuse se nourrit en eau peu profonde à la recherche de pousses et de plantes herbacées.
Dans les paturages et les prairies humides, l'essentiel de son alimentation est constitué par des graminées et d'autres plantes herbacées sauvages des terrains salés côtiers.






Fiche créée le 07/11/2002 par Didier Collin avec la participation de Daniel Le-Dantec






ISA

Revenir en haut Aller en bas
 
l'oie rieuse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
inseparable :: fiches becs droits :: fiche becs droits-
Sauter vers: