tout savoir sur les oiseaux exotique becs crochu becs droits
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 l'oie des moissons

Aller en bas 
AuteurMessage
inséparables2119
moderateur
moderateur
avatar

Féminin Messages : 2824
Date d'inscription : 24/04/2009
Age : 48
Localisation : gironde

MessageSujet: l'oie des moissons   Jeu 28 Jan - 18:31





Oie des moissons (Anser fabalis)


Famille : Anatidés
Taille : 66 à 88 cm
Poids : 3000 à 4100 g
Longévité : 17 ans


Identification : Il n'y a pas de standard : la taille des oiseaux, la couleur et la forme du bec sont variables selon la race et l'individu. On distingue généralement cinq races d'oies des moissons. Toutefois, il faut noter des constantes : cette oie grise au long cou et au long bec a une tête sombre, des pattes orange, un bec orange et noir, la proportion du noir sur le bec allant de petites taches jusqu'à de larges zones. Le dessus gris contraste avec le dessous pâle et l'abdomen blanc. L'oie des moissons peut être confondue avec l'oie à bec court, à tel point que cette dernière en a longtemps été considérée comme une sous-espèce naine. Cette remarque se rapporte surtout à la race Anser Fabalis Rossicus, plus communément connu sous le nom d'oie des toundras et dont la taille est plus petite et les pattes plus roses que la race type.


Chant : L' Oie des moissons cacarde, criaille, siffle. Un oung-oung plus bas, rauque et criard que ses cousines.


Habitat : En été, l'oie des moissons fréquente les lacs et les marais des forêts de conifères de l'Arctique scandinave, et un peu plus au nord, les tourbières et les étangs de la toundra sibérienne. En hiver, elle se positionne à proximité des labours et des terres agricoles à une faible distance des étendues d'eau propices au repos.


Comportements : Comme les autres oies grises, c'est une espèce migratrice. La quasi-totalité de la population mondiale d'oies des moissons niche dans la toundra sibérienne. Ces oiseaux hivernent en deux grands groupes bien distincts : le groupe occidental se dirige vers l'Europe, le groupe oriental prend la direction du nord de la Chine et du Japon. La ligne de séparation des routes migratoires se situe à la hauteur de l'estuaire de l'Ob. En Europe, le groupe séjournant en Europe Centrale est beaucoup plus nombreux que celui qui séjourne sur les côtes de la mer du Nord.


Vol : Comme toutes les oies sauvages, leur vol est si puissant qu'elle franchit sans problème mers et montagnes lors des migrations. Cou tendu, rangées en formation régulière, gardant la même distance de leur voisine et en léger décalage par rapport à celle qui la précède, elles traversent à grande hauteur de vastes étendues. Leur vol dessine dans le ciel un V caractéristique. L'oiseau de tête étant celui qui fournit le plus d'effort est relayé régulièrement.


Nidification : Le nid est une construction d'herbes et de végétaux garnie de duvet. Il est bâti près de l'eau, caché par la végétation de la toundra (bosquets, bouleaux nains). La femelle y pond 4 à 6 oeufs dont elle assure seule la couvaison pendant 27 à 29 jours.
On ne peut qualifier la nidification de coloniale, cependant plusieurs nids peuvent être assez proches.


Régime : L'oie des moissons est une végétarienne exclusive. Le changement de site d'été en hiver ne modifie pas grand chose à son alimentation qui est constituée principalement d'herbes et de végétaux. En été, le complément est constitué de baies et de lichens alors qu'en hiver, l'accent est plutôt mis sur les tubercules glanés dans les champs et sur les graines de céréales, ce qui lui vaut sans doute son appellation.




Fiche créée le 24/03/2004 par Daniel Le-Dantec







ISA

Revenir en haut Aller en bas
 
l'oie des moissons
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
inseparable :: fiches becs droits :: fiche becs droits-
Sauter vers: